Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nous contacter

04.42.04.39.00

Recherche

Permanences au local syndical

14/10/2016

14/11/2016

13/12/2016

19/01/2017

10/02/2017

20/03/2017

4/04/2017

18/05/2017

23/06/2017

07/07/2017

18/09/2017

 

Important

Pour être informé dès la parution d'un nouvel article, inscrivez votre email ci -dessous

19 janvier 2015 1 19 /01 /janvier /2015 13:56

         cgt-logo2                                                              manif 24 janvier 2015

                                                                            

 

En 2015, Tous Ensemble, salariés, retraités, jeunes, privés d’emplois, imposons une autre répartition des richesses. Les cadeaux faits au grand patronat, aux actionnaires (200 milliards d’€ d’aides et d’exonérations de cotisations, 21 milliards d’€ du Crédit Impôt Compétitivité Emploi, 40 milliards d’€ du pacte de responsabilité) sont la démonstration que l’argent existe. Alors que tout augmente (gaz, électricité, transports etc…), la CGT affirme que ce sont bien la finance, les dividendes versés aux actionnaires qui asphyxient l’économie, que les richesses créées doivent servir au développement de l’industrie, de l’emploi et des Services Publics. La CGT revendique l’augmentation des salaires, des pensions, une Protection Sociale solidaire de haut niveau. Les Services Publics et notre système de Protection Sociale sont la clé de notre vivre ensemble. Ils contribuent au développement économique et social. Il faut leur donner les moyens budgétaires et humains pour répondre aux besoins des populations (santé, éducation, Protection Sociale, transports, communications etc…) : c’est notre pacte social. Les représentants des salariés dans les entreprises (délégués du personnel, Comité d’Entreprise, CHSCT) ne sont en rien une entrave au développement économique mais bien des outils nécessaires au respect des droits des travailleurs. La loi Macron accentue le démantèlement du Code du Travail et ne répond donc en rien aux besoins des travailleurs. Ce projet de loi vise à faire disparaître l’ensemble des droits collectifs et individuels des salariés : libéralisation totale du temps de travail (dimanche et nuit), fin du CDI, attaque de la justice prud’homale, remise en cause des missions de l’Inspection et de la Médecine du Travail, libéralisation des transports au détriment des usagers, des salariés et de l’environnement. Dans les Bouches du Rhône, ces politiques d’austérité ont des conséquences désastreuses sur nos conditions de vie, de travail et menacent nos activités, nos entreprises : la SNCM en est un exemple criant. Les moyens existent pour assurer l’avenir de la Compagnie, le maintien de la continuité territoriale, l’application du droit du travail français pour préserver l’emploi et les droits de tous les salariés. Les nombreuses luttes et victoires dans le département démontrent que c’est possible. La CGT 13 appelle les salariés, les retraités, les jeunes et les privés d’emplois, à construire tous ensemble, par la lutte et la mobilisation, le rapport de force pour stopper les régressions sociales et gagner une autre répartition des richesses !

manif 24 janvier 2015

         

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by syndicat CGT Auriol - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

17 et 19 Mai 2016

Retrait de la Loi "Travail"

GREVE ET MANIFESTATIONS

10H30 MARSEILLE

Catégories