Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nous contacter

04.42.04.39.00

Recherche

Permanences au local syndical

14/10/2016

14/11/2016

13/12/2016

19/01/2017

10/02/2017

20/03/2017

4/04/2017

18/05/2017

23/06/2017

07/07/2017

18/09/2017

 

Important

Pour être informé dès la parution d'un nouvel article, inscrivez votre email ci -dessous

12 mars 2014 3 12 /03 /mars /2014 15:35

 

 

logo cgt2Un an après l’Accord national interprofessionnel dit de

sécurisation de l’emploi, qui a marqué une grave régression des droits sociaux des salariés, le gouvernement poursuit sa politique d’austérité avec le Pacte dit de « responsabilité ».

Celui-ci se traduit par la suppression des cotisations familiales patronales, de nouveaux cadeaux de 30 milliards d’euros d’exonérations sociales pour les entreprises par an et la baisse de 50 milliards d’euros de dépenses publiques en trois ans.

Après plusieurs années de blocage de la valeur du point d’indice, après l’augmentation des cotisations retraite, la suppression des effectifs, la dégradation des conditions de travail, les fonctionnaires et agents publics en ont assez !

A cela s’ajoutent les différentes déclarations concernant le blocage des carrières (promotions, avancement d’échelon, requalification), voire le gel des primes. Tout cela est inacceptable !

Le transfert du financement de la politique familiale des entreprises vers le budget de l’Etat est une attaque de grande ampleur contre la protection sociale. C’est la remise en cause du socle de la protection sociale issu du Conseil National de la Résistance.

La baisse de la dépense publique de 50 milliards d’euros en trois ans est historique. Pour la CGT, baisser encore les dépenses publiques, c’est dégrader le service public, bien commun et élément de solidarité, et réduire les capacités d’intervention publique.

La Modernisation de l’Action publique (MAP) qui est la poursuite de la Révision Générale des Politiques Publiques (RGPP) perpétue les destructions d’emplois. On supprime l’emploi public et on subventionne massivement l’emploi privé.

Les réorganisations des territoires en cours, à travers les différentes lois de décentralisation et la création des métropoles, vont dans le sens de nouveaux reculs des services publics de proximité.

C’est pourquoi, face à ces attaques, et dans le cadre des appels unitaires à l’action au plan interprofessionnel et dans la Fonction publique,

 

 

 

 

la Fédération CGT des Services publics appelle l’ensemble des agents publics à cesser le travail le mardi 18 mars 2014 et à s’inscrire

dans les actions et manifestations interprofessionnelles menées au plan local pour :

 

La reconnaissance du rôle de la Fonction publique et du travail de ses agents ;

L’augmentation de la valeur du point d’indice ;

La revalorisation des salaires et le rattrapage des pertes du pouvoir d’achat ;

La création des emplois nécessaires au bon fonctionnement des services publics pour répondre aux besoins de la population ;

L’amélioration des conditions de travail ;

La résorption des inégalités salariales, notamment entre les femmes et les hommes.

         TOUS ET TOUTES EN        GREVE  LE 18 MARS        

A 10H30 AU VIEUX PORT  

 

POUR DIRE :

 

 

Non au Pacte de responsabilité

Oui aux services publics de proximité pour les citoyens

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by syndicat CGT Auriol
commenter cet article

commentaires

17 et 19 Mai 2016

Retrait de la Loi "Travail"

GREVE ET MANIFESTATIONS

10H30 MARSEILLE

Catégories